Nos conseils pour réussir vos rencontres

Article 22

Il, ou elle, nous parle de ses ex - Par Sophie Cadalen

Nous nous sommes connectés, puis nous avons parlé, puis nous avons pris rendez-vous, et ça s'est plutôt bien passé, et nous nous revoyons. Un détail cependant nous chiffonne, et contrarie cette entrée en matière : il, ou elle, fait sans cesse référence à son ex. C'est du moins ce qui nous semble... Cela signifie-t-il qu'il (ou elle) n'est pas réellement disponible ? à moins que déjà nous soyons jaloux...

Se dire nos parcours

Faire connaissance, c'est la plupart du temps dire d'où l'on vient, et comment on est arrivé ici et maintenant. Notre seule fonction professionnelle ne révèle pas grand-chose de nous, mais notre parcours, ses tours et détours nous racontent plus sûrement. Ainsi de notre chemin sentimental. Ce qui a conduit l'autre à ce rendez-vous forcément nous intrigue : collectionnait-il(elle) les expériences ? Sort-il(elle) d'un divorce douloureux ? Est-il(elle) meurtri, est-il(elle) en paix ?

Le troisième larron

Alors bien sûr, s'il (elle) se relève d'une rupture difficile, s'il (elle) a vécu longtemps avec quelqu'un, nous préfèrerons le savoir. Et si l'autre a vécu plusieurs amours aux importances et intensités diverses, cela nous intéressera aussi. Mais ce tour d'horizon de nos passés respectifs n'est pas à confondre avec le compte-rendu détaillé des qualités exceptionnelles et des éventuelles trahisons de l'ex. Qui s'imposera subrepticement comme le troisième larron de cette rencontre, invisible mais ô combien pesant !

L'ex unique, ou leur liste

Nous inquiète celui ou celle qui ne cesse d'invoquer "mon ex". Faisant de ce personnage – qu'évidemment nous ne connaissons pas – une figure de légende à laquelle il sera difficile de ne pas se comparer. à laquelle nous donnerons une importance sans doute démesurée. Nous agace celui ou celle qui passe en revue tous les ex et leurs défauts respectifs, et parfois leurs talents... Dans les deux cas cette question nous taraude : y a-t-il de la place pour nous ? Pourrons-nous faire oublier l'Ex en majuscule ? Augmenterons-nous la liste des ex décevants ?

Partir ou se comparer ?

S'il (elle) en a plein la bouche de "mon ex", nous en conclurons – peut-être hâtivement – qu'il (elle) n'est pas disponible, qu'il (elle) n'en a pas fini avec hier et qu'il vaut mieux passer notre chemin. Si les ex sont sans cesse évoqués, nous aurons le sentiment désagréable d'être examiné à l'aune de ces références, et d'être tenu de les surpasser. Ce qui sera compliqué, puisque nous ne pouvons que les imaginer, ces fameux ex, et que nous leur prêterons toutes les vertus qui nous manquent. Forcément nous partirons perdants...

Protégé par son passé

Pour ceux qui ont le goût de la compétition, il sera tentant de relever le défi, d'être l'élu(e) qui surpassera ces ex. Une motivation quelque peu douteuse pour entamer une relation, car ce n'est pas quelqu'un que nous aurons choisi alors, mais son passé que nous affronterons. Avant de tomber dans ce piège, faites remarquer à l'autre, en souriant, comme il est prolixe sur ses amours passés, et pas tellement sur lui (elle). S'il (elle) entend votre remarque, s'il (elle) ne mentionne plus ses ex, c'est qu'ils lui servaient surtout de parade, et qu'il (elle) veut bien s'ouvrir à vous...

Rencontrez les célibataires qui
vous correspondent vraiment

  • Faites gratuitement notre Test d'Affinités
  • Découvrez VOTRE sélection de célibataires
  • Entrez en contact

Aide en ligne

Trouvez toutes les réponses
à vos questions :