Nos conseils pour réussir vos rencontres

Article 25

Hommes et femmes : un fonctionnement spécifique ? - Par Sophie Cadalen

Il est un fait indiscutable, auquel nous sommes confrontés tout au long de nos vies : hommes et femmes, nous ne fonctionnons pas de la même façon. Que ce soit dans l'univers professionnel ou la sphère intime, nous sommes face à nos incompréhensions. Pour autant, ces divergences sont-elles conditionnées par notre genre sexuel ?

Des hommes agressifs et des femmes maternantes

C'est ce que prétendent la majorité des ouvrages qui nous expliquent ce qu'est «être» un homme, une femme. Des explications qui nous rassurent, puisqu'elles confortent ce qui, depuis des générations, se dit et se répète : les hommes sont agressifs et lâches, les femmes bienveillantes et intuitives. Les hommes sont pragmatiques et puérils, les femmes sont passives et émotives. Des traits de caractère induits par une irréductible différence : les femmes seules font les enfants. Ce qui, contrairement aux hommes, les feraient plus douces et pacifiques, plus à l'écoute des autres, puisque responsables de leur existence.

Une sexualité différente

Le sexe des hommes étant visible, celui des femmes incarnant le mystère, voilà qui conditionnerait une autre différence essentielle, rarement contestée : les hommes seraient plus sexuels que les femmes. Ils auraient des «besoins» à assouvir, indépendamment de leurs sentiments. Chez eux la sexualité est qualifiée de mécanique, à l'image de leur sexe qui se dresse et obéirait à des stimuli précis. Tandis que les femmes, dont le désir ne s'exprime pas de façon si flagrante, auraient une sexualité fragile et beaucoup moins impérative, impensable sans amour.

Malgré la libération sexuelle...

Et pourtant la libération sexuelle a eu lieu ! Les femmes ont revendiqué l'indécence de leurs envies, leur goût du pouvoir, une féminité qui n'est pas obligée d'en passer par la maternité. Les hommes en ont profité pour laisser tomber leur attirail de guerrier et exprimer une fragilité jusque-là inconvenante. Il était vital, pour un épanouissement des individualités, pour qu'hommes et femmes puissent inventer ensemble de nouvelles relations, de mettre au rebut ces caricatures qui ne décrivent personne en particulier. Un impératif qui pourtant ne nous a pas libérés des lieux communs sur les genres sexuels, que nous continuons d'alimenter et d'incarner.

Le confort des modes d'emploi

Car il y a un avantage à penser les hommes ainsi faits, et les femmes faites autrement : cela nous évite d'interroger ce qui nous motive et nous singularise. Nos conflits ne dépendraient pas de chacun, mais de la mésentente fatale des sexes. Ces déterminismes nous assureraient d'un fonctionnement standard, dont la compréhension nous garantirait la «bonne» façon de s'aimer. En nous livrant les modes d'emploi du masculin et du féminin, nous ne serions plus surpris par l'autre et sa différence, nous ne serions plus menacés par l'échec – à force de malentendus – de notre relation.

Un savoir inutile

Sauf que cela ne marche pas. Nous avons beau revoir notre leçon, notre rapport à l'autre n'est pas plus évident, nous en sommes toujours à tâtonner, à spéculer. Nous continuons à nous méprendre sur ses attentes, sur ce qu'il faudrait dire ou faire. Nous sommes encore surpris par ses réactions, qu'elles soient heureuses ou catastrophées. D'ailleurs, avant d'avoir tout compris de l'autre, avons-nous fait le tour de nous-mêmes ? Quelles que soient nos certitudes sur notre sexe, cette rencontre ne nous renvoie-t-elle pas à des aspects de nous inattendus, qu'aucun manuel n'avait prévus ?

Chacun est une planète

Il ne faut pas confondre les normes de l'identité sexuelle définies par toute société, et ce qui joue dans nos intimités. Devenir femme et devenir homme est pour tous une conquête, un chemin à se tailler entre nos références et l'influence de nos contextes. Nous ne sommes pas divisés en deux planètes distinctes, aux codes prédéterminés. Chacun de nous – mélange complexe de traits identifiés et d'élans inconscients – est une planète à part, aux us et coutumes distinctes. Et n'est-ce pas le merveilleux de la rencontre, que de nous confronter au mystère de cet autre, d'essayer de le pénétrer ? Un autre dont le charme et l'exception nous échapperont si nous le ravalons au rang d'homme comme les autres, de femme comme toutes les femmes...

Rencontrez les célibataires qui
vous correspondent vraiment

  • Faites gratuitement notre Test d'Affinités
  • Découvrez VOTRE sélection de célibataires
  • Entrez en contact

Aide en ligne

Trouvez toutes les réponses
à vos questions :