Nos conseils pour réussir vos rencontres

Article 28

Les bonnes bases pour qu'une relation dure - Par Sophie Cadalen

A peine avons-nous pris contact, à peine avons-nous commencé à nous retrouver régulièrement – d'abord – par écrans interposés, que très vite se pose la question de la bonne attitude à adopter. Faut-il manifester son intérêt ou se faire discret ? Faut-il se montrer empressé, et pressé de se rencontrer, ou afficher une désinvolture moins "agressive" ?

Le bon départ

Et pour que cela dure, il faut que cela commence bien. Il faut que notre première rencontre se déroule sous les meilleurs auspices, que notre première impression soit positive et évidente. Même si ensuite nos peurs nous feront hésiter et douter. L'avenir étant tellement aléatoire, nous voulons être assurés - au moins ! - d'un bon départ, nous voulons partir sur de bonnes bases. Nous voulons être certains, avant d'aller plus loin, que l'intérêt que nous nous portons n'est pas superficiel et éphémère.

Des preuves !

Alors nous réclamons de l'autre, avant de nous engager, qu'il fasse montre de sérieux, qu'il nous prouve son implication. Nous soupesons la fréquence de ses appels, nous auscultons ses mots et leurs promesses. Se projette-t-il (elle) déjà, avec nous, dans un quelconque futur ? Nous a-t-il(elle) réservé la priorité sur toutes ses autres activités, ses autres fréquentations ? Nous voulons être sûrs qu'il (elle) fait ce qu'il dit, qu'il (elle) ne fait pas semblant. Car comment construire, si la première pierre n'est que du vent ?

Un examen pesant

Cet examen que nous faisons subir à l'autre - même si nous sommes discrets - est ce qui nuit le plus sûrement à tout engagement futur. Cette attention aux moindres signes, que nous interpréterons selon nos craintes ou nos espoirs, forcément pèsera sur ces prémisses. Non seulement l'autre le sentira, mais cela nous empêchera surtout d'être disponible au moment présent, et de le vivre vraiment. Une disponibilité qui ne réclame pas trop de sérieux, surtout pas !, mais qui est certainement plus courageuse.

Ne pas subir

Si, pour bien démarrer une relation, il n'est pas judicieux d'exiger trop de l'autre et de le passer ainsi au scanner - c'est même contre-indiqué - faire montre d'une tolérance infinie est parfois aberrant. Certes il s'agira d'accepter l'autre et ses différences. Mais pas de s'y plier à tout prix, pas de les subir au détriment de nos propres envies. Une relation qui commence ainsi manquera d'un "liant" essentiel pour une suite sereine : le respect que nous nous devons l'un à l'autre, l'écoute que nous nous offrons.

Mobiles plutôt que solides

Il n'existe pas d'indicateurs objectifs qui confirmeraient le bon départ d'une relation, sa promesse d'une durée possible. Il est inutile de répertorier les gestes ou les propos qui nous assureraient d'un amour qui pourrait s'épanouir. Les bases les plus fiables sont celles qui évoluent au fil de notre fréquentation, de nos confidences, elles s'adaptent à ce que l'autre et moi sommes et désirons, et qui n'a rien de définitif. Les bonnes bases ne sont pas solides mais souples, et mobiles. Elles sont à redéfinir sans cesse.

Rencontrez les célibataires qui
vous correspondent vraiment

  • Faites gratuitement notre Test d'Affinités
  • Découvrez VOTRE sélection de célibataires
  • Entrez en contact

Aide en ligne

Trouvez toutes les réponses
à vos questions :