Nos conseils pour réussir vos rencontres

Article 32

Les amours d'été ne durent jamais - Par Sophie Cadalen

Vous cherchez l'âme sœur ? Le grand amour ? Alors attendez la rentrée ! Tel est le conseil qui de toute part vous sera implicitement donné. Les vacances, celles de l'été en particulier, ne seraient pas le temps des rencontres durables. Elles ont le goût de l'éphémère et leur intensité, comme le bronzage, s'efface à la rentrée. Est-il sage, donc, de mépriser nos coups de cœurs estivaux ?

Le temps de l'instant

Aux beaux jours est associée une légèreté qui nous soulage – enfin ! – des lourdeurs hivernales. Les tenues sont coquines, les peaux se dévoilent, les sens se dilatent et nous invitent au plaisir. Quand arrive l'été, que l'on parte ou non en vacances, nos rythmes changent, ralentis par la cohorte des absents, par la chaleur qui modère nos ardeurs laborieuses. L'été est le temps du présent : les activités sont comme suspendues, il manque trop de monde ou d'éléments pour avancer, et nous voilà "contraints" de profiter de l'instant.

Mais un temps hors du temps

L'été est comme une apnée dans notre organisation habituelle. Les villes se vident – à moins qu'elles se remplissent de touristes, et nos repères en sont chamboulés. Ce qui nous donne le sentiment que ce n'est pas "vrai", que les êtres que nous croisons, les relations que nous nouons, les envies qui sont les nôtres n'ont pas de consistance, de profondeur. Les femmes et les hommes sont beaux sous leur hâle, ils sont charmants et disponibles, mais qu'en serait-il en novembre ? Nous remarquerions-nous seulement ?

Le temps du labeur, seul valable ?

Ce sentiment d'un leurre, propre à l'été, repose sur l'idée qu'est seulement réel et concret le temps de l'hiver, celui du travail qui bat son plein, celui des soucis qu'il faut affronter. Une distinction qui opère également sur le plan affectif : ne peuvent être "valables" que les amours qui réclament de l'effort, de la gravité. Les autres, que nous accueillons sans penser à demain, sont forcément sans valeur et voués à l'échec. Ils ne sauraient résister à l'arrivée de l'automne. Une sentence qui, d'emblée, met en échec nos flirts d'été...

Passer d'un temps à l'autre

Il est indéniable que, lorsque l'on s'est rencontrés et aimés dans un décor exotique, se retrouver dans nos contextes habituels n'est pas un cap facile à passer, et que beaucoup de relations s'y sont cassé le nez. Le beau moniteur de ski ou de plongée n'a pas le même charme quand il bat le pavé... Pour autant, se découvrir autrement, s'appréhender différemment peut être l'occasion d'une nouvelle rencontre, d'une autre séduction. Sauf si nous avons décidé que c'est fichu d'avance. Façon de se protéger de ce qui pourrait se passer...

Le temps de l'audace !

Car ce temps des vacances est aussi celui où l'on baisse sa garde, où l'on ne se cache pas derrière sa fonction sociale, son rôle à tenir. C'est le moment où l'on se "lâche", où l'on se détend, où l'on est ouvert et souvent plus aventureux. Une disposition qui n'est pas un mensonge, mais bien un visage de nous que l'on ose alors montrer. Et qui nous révèle plus réceptif aux autres, à nos sensations, à nos désirs. Un désir qui peut nous emporter plus loin que nous ne l'avions d'abord soupçonné, et qui résistera à bien des saisons...

Rencontrez les célibataires qui
vous correspondent vraiment

  • Faites gratuitement notre Test d'Affinités
  • Découvrez VOTRE sélection de célibataires
  • Entrez en contact

Aide en ligne

Trouvez toutes les réponses
à vos questions :